+33(6) 65 36 68 58 77210 Avon mrm@m-autrement.com
//m-autrement.com/wp-content/uploads/2018/09/FAQFront.jpg
Vous avez déjà entendu parler de ce mot « coaching » et vous l’avez même surement rencontré sur des sites internet ou en magasin.
Oui, le constat que je peux faire aujourd’hui est que le terme coaching est employé dans beaucoup de domaine :
« Il y a du coaching alimentaire, vestimentaire, téléphonique, capillaire, Make Up ou encore mon coaching préféré : « le coaching de l’épargne » ! »
Le terme coaching est visiblement le mot à la mode au 21ième siècle.
BON OK ET DONC ?
Avec toutes ces utilisations, difficile d’obtenir sa signification.
En gros, on revient à la question initiale : le coaching mais "quèsaco" ?

Le coaching (pour les professionnels et les particuliers) est un processus d’accompagnement proposé par un coach à des individus ou des équipes. Son efficacité ne repose pas sur un transfert de savoir-faire / être du coach au coaché mais sur un processus de co-construction orienté solution.
Ainsi, bien différent de la formation et du conseil, ce processus est mis en œuvre par le coach en faveur du coaché (le client) afin de l’accompagner vers l’atteinte d’un objectif définit de manière efficace.
Un coach (en développement personnel et en efficacité professionnelle) accompagne son client dans :
  • La prise de conscience que chaque personne possède les ressources et les talents nécessaires pour réussir
  • La prise de recul facilitant l’analyse de ses actions, ses motivations, ses valeurs et ses croyances
  • La mise en action concrète pour atteindre l’objectif préalablement définit
Le coach pousse ainsi son client dans ses retranchements et l'invite à explorer des alternatives non envisagées jusqu'à présent.
Véritable partenaire vers le succès, le coach vous accueille là où vous en êtes. Et information très importante, le coach ne fait pas à votre place.
Et non !
Il a pour vocation de vous guider vers l'objectif que vous souhaitez atteindre. Le coach possède une vraie pratique (protocoles, techniques de questionnement et de reformulation…) qui vous permet (liste non exhaustive) :
  • D’avancer dans votre réflexion
  • De travailler sur vous
  • De trouver vos solutions et votre plan d’action
  • De décider sereinement
Il vous confronte positivement, vous donne du feed-back, recadre si besoin et vous fournit un cadre alliant confiance, écoute, respect et soutien nécessaire à votre avancement.
  1. Le processus proposé par le coaching comprend une série d'entretien entre le coach et le client.
    Ces entretiens, soit les séances de coaching, sont espacées d’un intervalle régulier (1 à 2 semaines) et ont une durée préalablement définie (1h30 en présentiel et 1h à distance).
  2. « Pas de demande…. Pas de coaching !!! » voici est la règle d’or pour une mise en place d’un accompagnement. Aussi pour être coaché, vous devez avoir une demande soit un objectif à atteindre.
    Le coach vous accompagnera naturellement pour définir vos priorités à fixer en matière d'objectif mesurable à l'aide d'indicateurs précis afin de vous proposer un accompagnement personnalisé adapté à vos besoins.
  3. Pendant les séances de coaching vous allez :
    • a. Exprimer vos obstacles
    • b. Définir vos objectifs et les prioriser
    • c. Analyser la situation présente sous un autre angle
    • d. Trouver des solutions
    • e. Mettre un plan d’action en place
    • f. Donner du sens ce qui vous permettra d’enclencher le changement et de dépasser vos incertitudes, vos frustrations, vos obstacles
  4. La dernière séance est dédiée au bilan de fin de coaching. Cette séance permet d’apprécier le parcours réalisé et de mesurer les bénéfices obtenus.
Oui une éternité !

Non c’est une petite blague.

Le coaching est un processus court et programmé dans le temps.

Le rythme des séances est compris entre 3 et 15 (par objectif). Bien entendu, ce nombre varie en fonction de l’objectif à atteindre et il est fixé entre le coaché et le coach.

La durée de la séance est de :
  • 1 heure en ligne par Webcam (Skype, Messenger, WhatsApp)
  • 1 heure et trente minutes en présentiel
Tout d’abord, penser coaching c’est penser à soi et/ou à l’avenir de son équipe, de son organisation.

C’est décider de décider et vouloir développer ses talents, ses compétences et ses ressources comme celles de ses collaborateurs. C’est aussi investir dans une démarche orienté solution dans le but d’accéder avec plus aisance à son plein potentiel.

En exemple d’application du coaching :
  1. Coaching personnel ou de vie pour :
    • Développer la confiance en soi
    • Améliorer sa communication
    • Construire son projet professionnel
    • Préparer un entretien
    • Accéder à ses ressources
    • Se connaître mieux
    • Redonner du sens
  2. Coaching scolaire pour :
    • Déterminer son orientation
    • Construire son projet
    • Développer sa confiance en soi
    • Développer son potentiel
  3. Coaching d’un dirigeant ou d’un manager pour :
    • Accompagner la prise d’un nouveau poste
    • Développer son leadership,
    • Gérer ses priorités, son temps, ses émotions, son stress
    • Redonner du sens à l’action,
    • Gérer une situation interculturelle,
    • Renforcer l’affirmation de soi,
  4. Coaching d’équipe pour :
    • Améliorer la communication,
    • Renforcer la cohésion du groupe,
    • Faire émerger une vision commune,
    • Améliorer la performance collective,
    • Mettre en lumière les objectifs en communs,
    • Obtenir l’accord des équipes sur les objectifs et la contribution de chacun à une stratégie partagée et fédératrice d’énergie
Pour toute personne souhaitant :
  • Travailler sur soi
  • Résoudre ses problématiques
  • Atteindre ses objectifs
Le coaching s’applique :
  • A la personne
  • Au couple
  • Au dirigeant
  • Au manager
  • Au groupe
  • A l’équipe
  • A l’étudiant
Choisir un coach c’est choisir avant tout la personne avec laquelle vous allez vous sentir en confiance. En effet, d’un coach à l’autre :
  • L’énergie est différente
  • L’approche, qui est souvent empreinte de l’origine professionnelle du coach manager, consultant, formateur, …, psychologue, est différente
  • La vision des choses et son orientation conceptuelle sont différentes
Et parce que vous êtes unique, vous avez le droit de comparer et de choisir.

Cette explication ne vous convient pas véritablement ?

Alors voici quelques interrogations que vous pouvez vous poser afin d’établir un choix :
  • Le coach est-il certifié ? A-t-il été formé au métier de coach ?
  • Combien d’années d’expérience possède-t-il ?
  • Quel est son parcours professionnel ?
  • Est-il supervisé sur ses pratiques ?
  • A-t-il des témoignages clients ?
  • Fait-il régulièrement des formations pour se mettre à jour dans ses pratiques?
  • Tient-il une veille sur les pratiques afin d’apporter des prestations de qualité ?
  • A-t-il un code déontologique visible ?
Le coaching est effectivement un investissement sur soi, sur son collaborateur et/ou sur son équipe.

Appartenant à la prise charge personnelle, ce dernier n’est donc absolument pas remboursé par les Mutuelles et la Sécurité Sociale, et n’est pas encore pris en charge par les organismes, les OPCA (pour le moment).

Aussi, afin d’investir sereinement vous pouvez vous poser les questions suivantes :
Aujourd’hui, le plus important pour moi et/ou mon équipe c’est :
  • Une formation générale sur une thématique sélectionnée ?
  • Un accompagnement personnalisé sur ma problématique ?
Enfin, la durée du coaching (3 à 15 séances) et sa cadence (une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines) vous permettent de maîtriser et d’anticiper votre budget dans le temps.

Et oui, pas d’effet de surprise en matière de trésorerie !!!!
Le coaching n’est pas une thérapie !!!

Et l’on a tout dit une fois que l’on a prononcé cette superbe phrase magique !

Ben non !

Le coaching et la (psycho)thérapie ont des convergences et des différences.

Effectivement, si l’on veut donner dans le cliché on retrouve les points communs ci-dessous :
  • La personne a un problème et souhaite le résoudre
  • La personne parle
  • Le professionnel l’écoute
  • Le professionnel fait un effet miroir pour accompagner l’individu dans sa réflexion et son progrès
Et d’un point de vue des différences cela donne :
  • Les objectifs de la personne sont différents
  • Les méthodes des professionnels sont différentes
  • La relation entre la personne et le professionnel est de nature différente
Dans la continuité, je vous propose de regarder de plus près quelques qualifications professionnelles dans le domaine de l’accompagnement :
  • Le psychiatre: est un docteur spécialiste. En effet, il détient le diplôme d’Etat de docteur en médecine. Il traite les maladies mentales, ainsi que les troubles cognitifs, comportementaux et affectifs.
  • Le psychologue : est titulaire d’un master en psychologie. Il est spécialisé soit psychologie clinique, psychologie du travail, psychanalyse, etc…. Et peut ainsi exercer en entreprise, dans les administrations, dans des cabinets….
  • Le psychanalyste: Thérapeute ayant une formation certifiée en psychanalyse.
  • Le psychothérapeute: Se référant à un courant psychothérapeutique, il est enregistré au Registre national des psychothérapeutes.
  • Un coach : est un professionnel (certifié/diplômé ou pas) spécialiste de l’accompagnement opérationnel. Il travaille en s’appuyant sur différentes approches et techniques pour guider ses clients vers une transformation.
Mais le plus important ici c’est que le coaching n’est pas de la thérapie !

Ainsi, voici un tableau qui se veut synthétique
Coaching Thérapie
Le but Un changement
Réalise Une analyse de la demande
Contrat
Diagnostic
Possède Un cadre de référence
Le temps Le présent et le futur Le passé
Travaille avec Un Client ou un Coaché Un Patient
Travaille sur Un point précis (manque de confiance en soi, gérer son stress et ses émotions…). La globalité de la personne
Méthodologie « En quoi », « Le comment » Le pourquoi
Orientation Solution Problème
Émotion L’identification, l’expression et l’utilisation des émotions en situation professionnelle, personnelle… Favorise le travail émotionnel
Croyance Le changement des croyances Compréhension de l’origine des croyances
Projet Projet de vie et projet professionnel Projet de vie
Explore Les besoins à satisfaire, réalistes, en tenant compte du monde environnant. Les options concrètes, pour vivre en autonomie. La prise de conscience par le client de la construction archaïque du schéma d’identité. La partie figée de la personnalité élaborée pendant l’enfance
La durée Courte (3 à 15 séances max) Il existe quelques thérapies brèves mais généralement une thérapie se compte en année
Situation adaptée (exemple)
  • La réalisation de projet
  • Reconversion professionnelle
  • La gestion du stress, des émotions, du temps, la prise de parole en public…
  • Travail sur la confiance en soi et l’estime de soi
  • Améliorer sa communication
  • Pour une pathologie
  • Pour des situations traumatisantes bloquantes dans son enfance ou actuelle (maltraitance physique ou verbale, viols, …)
  • Pour un Burn-Out
  • Pour un quotidien lourd à porter, un profond mal-être, une dépression
Penser que demander de l’aide est une forme de vulnérabilité est en fin de compte une croyance.

Comme toute croyance, cette dernière est née de la perception que l’on a du monde. Elle est alimentée par notre angle de vue et par alliance parfaite de nos généralisations, nos omissions et nos distorsions. Pour qu’il puisse y avoir une croyance (soit ce que l’on croit de vrai dans ce monde), il faut un début.

Comme toute croyance, cette dernière est née soit :
  • D’un héritage (culturel-familial-…). En l’occurrence ici celui que l’on doit tout faire seul, celui d’être obligé de savoir faire face à toutes les situations, de savoir gérer et affronter tous les problèmes, tous les conflits…
    D’ailleurs en gérant ces diverses situations, seul et haut la main, on devient forcément plus fort. Car c’est bien connu que « Ce qui ne te tue pas te rend plus fort » !
    Cet héritage dit qu’il faut tenir dans tous les cas de figure et cela quel que soit le prix à payer.
    Car c’est ainsi que vous serez une personne bien, respectable, débrouillarde et forte. Peut-être même que vous serez vue par les autres comme ayant du caractère, comme un leader, une icône…. Et surtout vous ne serez jamais redevable en rien à personne.
    Question ????
    La valeur de l’être humain se mesure telle par la force, le courage et surtout par une fierté mal placée ?
  • D’une expérience de vie désagréable. Bien entendu, il y a un scénario assez clair pour que cette expérience dite désagréable soit retenue comme référence.
    Voici un petit synopsis afin de vous donner un avant-goût :
    C’est l’histoire d’une demande, d’un besoin qui repose sur une attente précise (pas forcement verbalisée). Cette attente n’est pas comblée (ou pas comblée comme il se doit) ce qui donne naissance à la frustration puis à la colère (envers soi, envers les autres). L’histoire tourne assez vite au vinaigre et elle est perçue et donc vécue comme une trahison. Enfin, vient la (grosse) déception qui donne le coup fatal et qui transforme cette expérience de vie en un véritable échec.
    Nous sélectionnons donc cette expérience de vie désagréable grâce à son scénario catastrophe (digne des plus grandes maisons de production) et nous la calquons où bon nous semble. Ainsi, nous pouvons manifester avec une belle aisance de la réticence voire de la résistance au moment de demander de l’aide et de montrer nos besoins aux autres.
  • De la peur d’être jugé et/ou rejeté. Cette crainte est (quand on la possède) le facteur le plus fort car elle mène à une panique du regard de l’autre. En effet, dans cette vision l’autre nous juge, nous voit faible et vulnérable. Cette pensée liée à l’émotion peur, nous paralyse totalement. Autant de raison pour ne rien demander.
Que ce soit un héritage, une expérience de vie, ou la peur, l’histoire de fond raconte toujours la même chose :
« Demander de l’aide c’est une arme à double tranchant. Les autres peuvent ainsi profiter de nous, ce qui au passage affectera notre indépendance, et menace sévèrement notre capacité de faire les choses par nous-même. »

J’ai juste trois questions à proposer à cette croyance :
  • Faut-il attendre d’aller plus mal pour agir et demander un accompagnement ?
  • Faut-il se sentir faible pour investir sur soi et atteindre ses objectifs et son plein potentiel ?
  • L’être humain n’est-il pas doté d’un système psychologique complexe, créer pour la coopération et la relation avec son entourage en faveur du développement collectif ?
En ce sens, demander de l’aide, ce n’est pas un signe de faiblesse ou de vulnérabilité, mais bien un acte de courage et d’humilité.
En effet, cet acte rend non seulement possible la prise de conscience sur l’importance :
  • A connaître et reconnaître nos limites
  • Du rôle que les autres jouent dans notre développement
Par ailleurs, demander un soutien c’est aussi atténuer la pression que l’on inflige et diminuer cette croyance sur l’autosuffisance.
En sollicitant une personne :
  • Nous lui accordons de la considération
  • Nous reconnaissons sa valeur
  • Nous tissons et/ou renforçons nos liens, ce qui est au passage une habilité sociale indispensable pour notre bien-être

Certes, pour demander de l’aide aux autres, nous avons besoin de deux éléments :
  • La confiance
  • Le sentiment d’être à l’aise.
A cela, j’ajoute un cadre liant écoute, respect et soutien nécessaire à notre avancement. Une fois ce cadre travaillé les échanges sont fluides et sans jugement.

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, je pense que demander de l’aide permet de saisir l’opportunité de construire avec l’autre afin de résoudre une problématique et d’atteindre plus sereinement un objectif. Cela conduit en réalité à une chance d’améliorer notre vision du monde.
Dans cette continuité, pensez qu’aucun homme ni aucune femme ne s’est construit et n’a avancé tout seul. A un moment de sa vie quelqu’un lui a apporté une aide ou un soutien.

Essayez, et vous verrez que ça en vaut la peine !
Au-delà de la pratique, du professionnalisme, des outils du coach, les clés du succès du coaching qui sont :
  • La motivation
  • La détermination
  • L’engagement
Appartiennent au coaché/client.

En effet, grâce à ces facteurs le coaché est pleinement acteur et décideur car ces derniers lui feront (lui ou son équipe) atteindre ses objectifs et voir réaliser ses projets.
Cela peut être difficile d’investir dans une chose sans avoir tester. Sans engagement, M Autrement vous propose de bénéficier de son offre découverte* :

Une séance de 40 minutes offerte

Ainsi, testez et prenez le temps de comparer avec d’autres professionnels librement.
(*valable une seule fois par personne)
Ici deux cas de figure possibles.
  • Cas 1 : Vous testez l’offre découverte en présentiel
Vous testez l’offre découverte, cela vous convient et vous souhaitez poursuivre.
  • La séance de coaching en présentiel dur 1h30, vous aurez à votre charge le règlement de 60€ TTC après cette première séance
 
  • Cas 2 : Votre séance de coaching dure plus longtemps que prévue
La séance de coaching :
  • 1 h en ligne
  • 1h30 en présentiel
Le coach est garant du cadre en ce sens, il gère le temps de la séance. Ainsi, si votre séance se prolonge au-delà du temps programmé, aucun surcoût vous sera facturé.
  1. Pour les particuliers
    • En présentiel :
      Après la séance vous avez la possibilité de régler :
      • En liquide
      • Par chèque (le chèque sera encaissé au plus tard 2 jours après la séance)
    • En ligne :
      Après la séance vous avez la possibilité de régler :
      • Par virement bancaire
      • Par PayPal
    • Règlement d’un pack :
      Vous avez deux options :
      • Paiement en une seule fois après la première séance
      • Paiement en plusieurs fois, votre premier versement interviendra après la première séance, puis par la suite, les versements seront planifiés
  2. Pour les entreprises et les associations
  3. Lors de la validation de votre devis, vous devrez vous acquitter d’un acompte de 20%.
    Le solde de facture sera à honorer à la fin de la prestation.
  1. Pour les particuliers Toute séance non annulée au minimum dans un délai de 48h à l’avance sera facturée normalement (sauf maladie).
  2. Pour les entreprises et les associations Toute séance non annulée au minimum dans un délai d’une semaine sera facturée normalement (sauf maladie).
Le report d’une séance signalé plus d’une semaine avant la date initialement convenue ou respectant les conditions d’annulation engage aucun surcoût.
Si le coaché arrive en retard, la séance se terminera à l’heure convenue initialement.
Je me réserve le droit d’interrompre le cycle de façon anticipée si nous sommes confrontés à une situation allant à l’encontre du code de déontologie.
Le client dispose également du droit d’interrompre le contrat par anticipation (notamment si les objectifs sont atteints avant la dernière séance.) Dans ce cas, seulement les séances effectuées seront facturées.
Dans les deux cas, le contrat demande un préavis de 15 jours, et la tenue d’une dernière séance de bilan, pour mettre fin au cycle.
Vous avez la possibilité de changer de coach en cours de programme. Pour ce faire voir, « Interruption anticipée de l’accompagnement ».

On vous sert un supplément

Une Question Complémentaire

La seule mauvaise question est celle qui n'est pas posée.

Contact

Thématique

Trouver un thème, une idée.

Une Thème

Tarifs

Gérer votre budget sans effet de surprise.

Zéro Surprise